Bien que le chanvre et la marijuana soient tous les deux classés biologiquement comme du cannabis, il existe un certain nombre de différences importantes entre eux.

Nous allons examiner ici l'anatomie, l'histoire, l'utilisation et la légalité de la plante de chanvre afin de comprendre non seulement ce qui distingue le chanvre de la marijuana, mais aussi ce qui en fait un produit viable et polyvalent.

Qu'est-ce que le chanvre ?

Variété de cannabis Sativa L, le chanvre est une plante dioïque, ce qui signifie qu'elle peut être séparée en plantes mâles et femelles.

Ces plantes ont servi à une grande variété d'usage depuis plus de 10 000 ans.

Nous obtenons des fibres des tiges de la plante, des protéines des graines et des huiles des feuilles et des fleurs.

Les fibres de chanvre peuvent être utilisées pour fabriquer des produits tels que le papier, des vêtements, des textiles, des cordes et même des matériaux de construction.

L'ensemble de la plante de chanvre, de la tige à la graine, peut également être utilisé pour fabriquer du carburant et des matières premières.

Pour des applications plus spécifiques, le chanvre peut être divisé en quatre catégories :

  1. Fibres
  2. Feuilles
  3. Fleurs
  4. Graines

Le chanvre contient-il aussi du THC ?

Le chanvre produit un large éventail de cannabinoïdes, dont le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabinoïde enivrant de la marijuana.

Cependant, le chanvre ne produits pas suffisamment de THC pour créer des effets intoxicants.

Bien que le chanvre ne produise pas une quantité importante de THC, il est capable de produire le cannabinoïde non toxique qu'est le cannabidiol (CBD) à des concentrations élevées.

En fait, le CBD dérivé du chanvre est en train de devenir rapidement l'une des formes les plus populaires du cannabinoïde sur le marché aujourd'hui.

De nombreux pays différencient le chanvre de la marijuana par la quantité de THC produite par la plante.

Aux Etats-Unis, le chanvre industriel est défini comme le cannabis Sativa L qui ne contient pas plus de 0,3% de THC.

L'Union européenne a fixé la limite à 0,2% tandis qu'au Royaume-Uni, la limite est de zéro, à moins que les producteurs n'aient une licence de culture pour cultiver du chanvre industriel ne contenant pas plus de 0,2% de THC.